18 mars 2001

Ce soir, ca fait tout drole: nous sommes habitues aux grosses chaleurs du sud et nous voici, pauvres malheureux en short et T-shirt a 2200 metres d’altitude a la nuit tombante. Et bien on se gele! Et pour une fois, on benit nos sacs a dos de nous tenir bien chaud! Alors qu’on serait bien restes sous la douche froide toute la journee depuis un mois, la, on a cherche un hotel avec eau chaude! D’ailleurs, elle est plutot tiedasse la douche chaude. Il doit quand meme faire mini 15 a 18 degres… Rien a voir avec la temperature en France du moment, hi hi hi. Aujourd’hui, c’etait tout pepere: train Trivandrum-Madurai a 4h15 du matin, arrivee vers midi. De la, on est partis directement en bus vers Kodaikanal. Le trajet pour monter est tres sympa meme si ca donne parfois le vertige. On est montes a travers un paysage d’abord sec (comme a Madurai, a la difference de Trivandrum) puios extremement verdoyant, arbres, buissons, lianes faisant le bonheur des singes. On comprend d’ou ca vient, l’eau suinte sur les rochers. Lionel est tres fier de sa barbiche, il reclame meme une brosse pour la coiffer. En plus, il trouve que son crane rase met sa barbiche en valeur et en est donc ravi. Ce qui flatte son ego, ce sont les indiens qui n’arretent pas de lui dire qu’il a une jolie barbe (les jaloux) et qui la lui tripotent volontiers!!! Faut dire qu’ici, les hommes se mettent du rouge a ongles et se tiennent par la main, alors pourquoi ils ne se tripoteraient pas la barbiche?!

En fait, l’eau chaude il fallait la demander 12 heure avant. Du coup, ce soir, j’ai pris… un bain! He oui, grand luxe! Debout dans un grand seau en fer rempli d’eau chaude jusqu’aux mollets, je me suis lavee a grande eau avec un petit brot en plastique. Ca ressemble plus a un bain de pieds qu’a l’idee qu’on se fait habituellement d’un bain, mais ca reste un bain!

19 mars 2001

Assise sur le muret de l’hotel, je domine la valle et la montagne alentours. J’ai mis un pantalon, des chaussettes et un pull pour affronter la fraicheur de la soiree. Ambiance village avec les cuicui des oiseaux, le bruit de la hache qui fend le bois, les cris des enfants qui jouent, les meuglements des vaches, les odeurs de diner qui montent, les chiens qui jouent au loin. Et partout, des arbres immenses, des jardins et des ruelles s’etalent sous mes yeux. C’est tres vivant, il y a partout des gens qui se promenent, rentrent tranquillement chez eux ou vaquent a leurs occupations. Bref, ici comme partout en Inde, on se deplace beaucoup a pieds. De plus, pas de rickshaws a Kodaikanal, c’est tout benef pour les oreilles!

Aujourd’hui, petite ballade tres sympa (5 heures tout de meme) sur la upper lake view road. Riche en rencontres et en vie campagnarde. On s’est fait plein de camarades qui voulaient qu’on les prenne en photo et qu’on leur envoie les photos. Une voiture s’est meme brusquement arretee devant nousm un type en a jailli une fillette dans les bras, et l’a collee sans plus de manieres dans les miens! Pour me prendre en photo avec sa fille! Ils etaient tous ravis, pere, mere et famille. La petite fille etait un peu surprise! Moi aussi… On a rencontres plein de gens sympas, decontractes et accueillants. Une vieille femme s’est montree extremement ravie que nous soyons francais, un jeune homme nous a souhaite bon voyage, de nombreux autres nous ont fort gentiment indiques le chemin, meme une vielle dame qui ne parlait pas un mot d’anglais, ni ne le comprenait! Elle etait desolee mais, tout sourire, nous a quand meme indique la bonne direction! Les touristes, ils vont tous aux memes endroits!

Ici, il y a beaucoup de refugies tibetains. Le climat leur plait. On a d’ailleurs dine dans un resto tibetains, un vrai regal les momos (raviolis frits ou vapeur, fourres avec plein de choses).

L’info du jour: Lionel m’a un peu raccourci les cheveux dans le cou et derriere les oreilles “on voit bien que ce n’est pas un vrai coiffeur qui l’a fait” dixit Lionel mort de rire.

20 mars 2001

Il y a un point sur lequel les indiens sont fous furieux: les transports en commun et en particulier les bus! Les trajets sont longs, les routes mauvaises, les bus bondes alors ils font vraiment tout leur possible pour avoir une place assise quitte a s’ecrabouiller les uns les autres. En arrivant a Kodai, le bus a ete veritablement assailli! Certes, c’est le dernier de la journee a redescendre sur Madurai mais quand meme! Etant la derniere a descendre, je me suis retrouvee face a uine maree humaine, engloutie en moins de deux et forcee a faire machine arriere sur le marche-pied! Impossible de descendre, la poussee de 20 ou 30 indiens lances a l’assaut des sieges etait trop puissante! Finalement, j’ai mis les coudes en avant et je me suis lancee dans le tas, prenant de l’elan sur le marche pied! Non mais, j’avais pas envie de redescendre a Madurai!

-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
Indiens croisés lors d'une balade et qui veulent bien être pris en photo (on enverra la photo)
Indiens croisés lors d'une balade et qui veulent bien être pris en photo (on enverra la photo)
Indiens croisés lors d'une balade et qui veulent bien être pris en photo (on enverra la photo)
Indiens croisés lors d'une balade et qui veulent bien être pris en photo (on enverra la photo)
Il va peut-être se laver tout seul le linge?!?
Il va peut-être se laver tout seul le linge?!?
-
-
-
-
Petite fille collée dans les bras de Marion par son père! Juste pour prendre une photo avec un occidental!!!
Petite fille collée dans les bras de Marion par son père! Juste pour prendre une photo avec un occidental!!!
-
-
Les hommes en grande activité de glandouille
Les hommes en grande activité de glandouille
Vache à choucroute sur la tête
Vache à choucroute sur la tête
-
-
On a quelquefois l'impression que ce  sont les femmes qui font tout...
On a quelquefois l'impression que ce sont les femmes qui font tout...
-
-
-
-
-
-
-
-
La baignoire de notre hôtel
La baignoire de notre hôtel
-
-
-
-
-
-